Dictionnaire SEO : une loupe observant des mots liés au référencement naturel

Dictionnaire du SEO : les 20 termes qu’il faut connaître

« Intention de recherche », « UX », « taux de rebond » : avec son vocabulaire technique, le langage du web peut paraître bien compliqué. Si vous êtes novice dans le domaine de l’optimisation, ce dictionnaire du SEO clarifie pour vous 20 termes qu’il faut connaître afin de comprendre l’univers du référencement.

Le SEO en quelques mots

Le Search Engine Optimization est un ensemble de pratiques à suivre pour obtenir le meilleur positionnement possible de votre site sur la page de résultats des moteurs de recherche. Sa mise en place assure à l’internaute de trouver des réponses fiables et rapides à ses questions.

Les principaux piliers du SEO sont :

  • le contenu (fréquence de publication, qualité, pertinence, etc.),
  • les facteurs externes du site (les avis, la présence sur les réseaux sociaux, etc.),
  • le confort de l’utilisateur (facilité de navigation, vitesse de téléchargement, etc.).

Pour optimiser vos chances de résultats, il est bien de veiller à une bonne synergie entre ces trois composantes. C’est ainsi que se développe le référencement naturel. Cette stratégie s’installe sur le long terme contrairement à la publicité (SEA).

Il faut savoir que les moteurs de recherches (Google™, Bing™, Yahoo™, etc.) ne partagent pas tous leurs secrets de classement. Ils procèdent fréquemment à des mises à jour. Garder une veille régulière sur l’évolution du référencement est le meilleur moyen de maintenir une visibilité optimale.

Le langage basique du référencement naturel

Les termes qui suivent sont ceux que vous trouverez le plus souvent, lorsqu’il est question d’optimisation de contenu.

1 – L’intention de recherche

L’intention de recherche est un point crucial à considérer avant d’entreprendre tout travail. Comprendre les attentes de l’utilisateur est essentiel pour lui proposer des contenus répondant à ses besoins.

Il existe différentes intentions de recherche :

  • Informative : l’internaute souhaite obtenir des informations sur un sujet précis.
  • Navigationnelle : le navigant en ligne recherche un site ou une page bien spécifique.
  • Commerciale : l’utilisateur entreprend des recherches qui lui permettront de choisir un produit ou un service.
  • Transactionnelle : le futur client est décidé à passer à l’acte (acheter, louer, réserver, etc.).

2 – La requête clé Principale

Dictionnaire SEO : requête clé tapée sur le clavier d'un pc portable

Il s’agit du mot ou du groupe de mots que l’utilisateur saisit dans la barre de recherche. C’est en comprenant l’intention de recherche des internautes que vous pourrez déterminer la requête clé principale sur laquelle vous construirez votre contenu.

Une fois intégrée dans le texte, la requête clé principale est enrichie par l’ajout des mots clés. Ce sont eux qui permettent aux robots d’indexation de savoir si le contenu traite bien du sujet annoncé.

Le bourrage de mots clés dans les pages de site conduit à être pénalisé par les moteurs de recherches. Si vous souhaitez que votre texte soit optimisé, il est indispensable de les positionner de façon stratégique et de développer leur champ sémantique (évocations et synonymie).

3 – La courte traîne et la longue traîne

La traîne fait référence à la façon dont une requête principale est traitée. Contrairement à une idée répandue, l’importance d’une traîne, qu’elle soit courte ou longue, n’est pas liée au nombre de mots qui la composent. Une traîne est déterminée par le nombre de recherches effectuées par les internautes.

La courte traîne

En général, la courte traîne se compose d’une requête populaire qui génère un important volume de trafic. Il peut être complexe d’obtenir un bon classement en la travaillant, car le sujet est souvent déjà traité par des sites d’autorité (bien implantés), difficiles à détrôner.

La longue traîne

Plus précise que la courte traîne, la longue traîne est moins demandée par les utilisateurs. Cependant, elle permet de bien se positionner dans la page de résultats, car moins concurrencée. Rédiger à partir des longues traînes peut se révéler une excellente stratégie d’optimisation.

Courte traîneLongue traîne
Lieux pour les vacancesLieux pour les vacances en famille
Lieux pour les vacances dans le sud de la France
Peinture blanchePeinture blanche pas cher
Peinture blanche bois

4 – La niche

Non, il ne s’agit pas de la petite cabane en bois conçue pour votre chien. La niche est un thème spécifique recherché par les internautes.

Se spécialiser dans une niche, surtout si celle-ci n’est pas encore abordée, est un bon moyen d’attirer du trafic qualifié. Vous avez ainsi l’opportunité d’apporter vos lumières en tant qu’expert et devenir une référence dans le domaine.

Une stratégie bien pensée, ainsi qu’une certaine flexibilité dans la spécialisation permettent de s’adapter à l’évolution du marché.

5 – Les balises HTML

Les balises HTML (HyperText Markup Language) font partie d’un système de codage utilisé pour structurer les sites web. Placées dans un contenu, elles servent à :

  • mettre en forme une page,
  • structurer un texte,
  • donner des indications d’affichage aux robots des moteurs de recherche.

Indispensables à l’optimisation d’une page web, elles ne sont pas visibles par l’utilisateur.

Pour vous aider à comprendre, voici un tableau explicatif.

Ce que voit l’utilisateurCe que lit le navigateur
Le référencement

Il s’agit de…
<h3>Le référencement</h3>

<p>
Il s’agit de…
Il existe un balisage différent selon les titres :
· title,
· H1,
· H2,
· H3 et les suivants.
Il existe un balisage différent selon les titres :
<ul>
<li>title,</li>
<li>H1,</li>
<li>H2,</li>
<li>H3 et les suivants.</li>
</ul>
L’IA n’est pas notre ennemi.L’IA n’est <strong>pas notre ennemi</strong>.

Les acronymes les plus utilisés dans le domaine de l’optimisation

Les acronymes font partie intégrante du monde de l’optimisation. Ils sont souvent dérivés de termes anglais. Cette pratique courante facilite la communication en ligne.

6 – Le CTR

Dictionnaire SEO : main de femme effectuant un clic sur une souris d'ordinateur

Le taux de clics ou Click-Through Rate (CTR), est une mesure exprimée en pourcentage. Il indique le nombre de clics sur un lien, une image ou une annonce à chaque fois qu’ils sont affichés.

Un taux de clics élevé est un indicateur positif. Le CTR est très utile pour ajuster son site et repérer les titres et les sujets populaires, à traiter lors de la rédaction de futurs articles.

7 – La SERP

Lorsqu’un internaute saisit une requête dans la barre de recherche, le moteur de recherche affiche une page contenant des résultats. Cela s’appelle de la Search Engine Result Page (SERP). Les sites et images y sont présentés, du plus au moins pertinent.

En octobre 2021, SeoClarity a publié une étude sur le taux de clics en relation avec la position des sites dans la SERP. Cette recherche met en lumière la diminution très rapide du CTR et souligne ainsi l’importance d’une bonne optimisation.

Dictionnaire SEO : nombre de clics en fonction du classement d'un site dans la SERP

8 – L’UX

Le terme UX est l’acronyme de User eXperience. Il est parfois désigné sous l’acronyme EU (Expérience Utilisateur). Ce dernier englobe tous les aspects liés au confort de l’internaute lors de sa navigation sur un site.

Pour l’évaluer, les robots des moteurs de recherches prêtent attention à divers critères tels que :

  • la qualité des textes (pertinence, fiabilité des sources, liens entrants et sortants, etc.),
  • la structure des contenus,
  • l’adaptabilité du format à toutes les résolutions d’écran (site responsive),
  • la vitesse de chargement,
  • la facilité de navigation,
  • la sécurité, etc.

Une liste non exhaustive, car les moteurs de recherche ne dévoilent pas tous leurs paramètres d’évaluation.

➡️ Un rédacteur web peut vous aider à améliorer l’UX de votre site.

9 – Le SEA

Si le SEO mise sa stratégie sur le référencement naturel, le Search Engine Advertising se concentre plutôt sur les annonces publicitaires. Il s’agit de payer pour arriver en tête des résultats.

Le SEA à l’avantage de placer rapidement une page, sur un mot clé, tout en haut dans la SERP. Cependant, cette solution n’a de sens que pour booster temporairement la visibilité d’un site. À long terme elle devient onéreuse et n’assure pas un contenu de qualité.

Lorsqu’une page n’est pas naturellement optimisée, le trafic dépend uniquement des investissements du propriétaire dans la publicité. S’il n’a plus les moyens financiers pour assurer la campagne publicitaire, il peut perdre sa visibilité et se retrouver égaré dans les fins fonds du web.

10 – Le CMS

Le Content Management System est un logiciel qui permet de créer et personnaliser des sites web, des blogs ou des boutiques en ligne. Il peut être gratuit ou payant. Il n’est pas nécessaire d’avoir des compétences techniques avancées pour l’utiliser.

Le choix du CMS dépend de l’activité de l’utilisateur. Voici une liste des quelques plateformes de création de sites :

  • WordPress est reconnu pour sa polyvalence. Il permet de créer tous types de sites.
  • Shopify est conçu pour la création de boutiques en ligne.
  • Wix est réputé pour sa simplicité de mise en œuvre et son coût peu élevé.
  • Joomla offre une grande flexibilité pour la création de divers types de contenus.
  • Drupal, bien que demandant un peu plus de temps de prise en main, il est polyvalent et propose de nombreux modules (extensions).

Il est important de se sentir à l’aise avec son CMS. Tester les essais gratuits est une bonne façon d’explorer les fonctionnalités que chaque outil propose.

Les termes pointus du dictionnaire SEO

Dans le domaine du référencement, certains termes spécifiques sont fréquemment utilisés, mais leur signification peut sembler obscure pour les non-initiés.

11 – Le volume de recherche

Le volume de recherche est le nombre de fois qu’un mot clé est saisi dans la barre de recherche. Cet indicateur offre des informations précieuses qui permettent d’aborder certains sujets au moment opportun et donc d’apporter du trafic.

Dans certains domaines, la popularité d’un mot clé peut changer très vite. Le volume de recherche varie en fonction :

  • des modes,
  • des saisons,
  • de l’actualité.

Ce qui a de la valeur aujourd’hui n’en aura peut-être plus demain. C’est pour cela que le volume de recherche est un allié de taille pour anticiper les tendances et ajuster les stratégies de contenu en conséquence.

Prenons l’exemple des élastiques Loom, très populaires en 2014. Les chiffres proviennent de Google Trends™.

Dictionnaire SEO : graphique sur l'année 2014 du nombre de recherches du mot-clé "Loom", avec un pic en milieu d'année

12 – Le taux de rebond

Le taux de rebond est le pourcentage d’utilisateurs qui n’ont visité qu’une seule page du site et sont repartis sans avoir effectué d’interaction supplémentaire. S’il est élevé, il peut indiquer que le contenu ne convient pas aux internautes ou que la navigation n’est pas intuitive.

Le taux de rebond est un paramètre important. Cependant, il est essentiel de noter que les robots prennent également en considération le temps que l’utilisateur a passé sur une page.

Il permet de détecter les faiblesses d’un site et de vérifier si :

  • le public est bien ciblé,
  • le maillage interne est bien développé,
  • les mots clés sont pertinents, etc.

13 – Le sitemap

Dictionnaire SEO : illustration du sitemap sur un écran stylisé

Le sitemap est un fichier contenant la liste de toutes les URL indexées d’un site. Bien que certains CMS le génèrent automatiquement lors de la conception des pages, d’autres demandent l’installation d’une extension.

Le sitemap a deux intérêts majeurs :

  • Il facilite l’indexation des pages en les présentant sur un seul document.
  • Il simplifie l’accès aux URL des sites ayant un maillage interne ou une structure complexe.

Il est facile d’accéder à un sitemap. Il suffit de saisir dans la barre de recherche « nomdusite/sitemap.xml ».

14 – Le netlinking

Dictionnaire SEO : lien stylisé entre 2 buildings, 2 entreprises.

Le netlinking est la création de liens dans un site internet. Trois types de liens existent.

a – Le maillage interne

Le maillage interne consiste à créer des liens entre les différentes pages d’un même site. Il facilite la navigation pour les visiteurs et les moteurs de recherche. Ces liens encouragent les internautes à explorer davantage de contenu ou à effectuer des achats sur votre site. C’est une stratégie efficace pour réduire le taux de rebond et améliorer l’expérience utilisateur, au travers d’un tunnel de conversion.

B – Le lien externe

Un lien externe est un lien qui part de votre site web pour diriger les utilisateurs vers un autre site. Cela permet :

  • de créditer vos sources,
  • d’établir des partenariats d’affiliation,
  • de fournir des informations supplémentaires aux utilisateurs, etc.

c – Le backlink

Le backlink est un lien entrant qui provient d’un autre site web et qui pointe vers le vôtre. Il est intéressant s’il vient d’une source d’autorité. En attirant de nouveaux visiteurs, un lien de qualité contribue aussi à améliorer votre référencement naturel.

➡️ Besoin d’aide pour faire progresser votre netlinking ?

15 – La meta description

La meta description se trouve dans les résultats de recherche. C’est le petit texte positionné sous le lien bleu qui donne accès à votre site. Elle doit offrir un résumé précis et concis du contenu. Son rôle est d’informer les utilisateurs et les robots d’indexation du sujet abordé dans la page.

Google remplace très souvent la meta description du rédacteur, dès qu’il estime que celle-ci n’est pas assez fidèle au contenu. Il extrait alors un ou plusieurs passages du texte de la page, pour constituer son propre résumé.

Le vocabulaire lié au classement des moteurs de recherches

Dictionnaire SEO : moteur de recherche sur une tablette informatique

Les termes suivants concernent les éléments fondamentaux à comprendre pour assurer la visibilité et la pertinence d’un site sur la toile.

16 – L’indexation

L’indexation d’un site se réfère au processus de lecture de son contenu par les robots des moteurs de recherche. Son objectif est de positionner le site dans les résultats de la SERP. Cette étape est indispensable pour assurer sa visibilité en ligne.

Afin d’être prises en compte pour le référencement, les pages doivent être pertinentes et offrir une navigation intuitive. Plus les robots jugent un contenu intéressant, meilleur sera son positionnement dans les résultats.

17 – Le crawler

Le crawler est un robot chargé par les moteurs de recherche de scanner les contenus. Sa mission est d’évaluer la pertinence et la qualité des sites afin de les positionner dans les résultats de recherche.

Le crawler prend en compte divers critères, dont :

  • l’orthographe et la typographie,
  • la pertinence,
  • l’autorité du site (la réputation),
  • la structure du texte,
  • l’optimisation des images,
  • l’adaptabilité aux écrans mobiles,
  • la vitesse de chargement, etc.

À noter que chaque outil d’indexation a son propre crawler :

  • Googlebot pour Google,
  • Bingbot pour Bing,
  • Slurp pour Yahoo.

18 – L’algorithme d’indexation

Un algorithme d’indexation est en quelque sorte un ordonnateur du web. C’est un ensemble de règles mises en place pour garantir la qualité des sites. Il pénalise les mauvaises pratiques et s’assure du confort des utilisateurs.

Pour mieux comprendre, voici quelques exemples d’algorithmes de Google et leurs actions :

  • Mobile friendly : pénalise les sites qui ne sont pas adaptés aux appareils mobiles tels que les tablettes et les smartphones.
  • BERT : se concentre sur l’interprétation des requêtes des utilisateurs pour une meilleure compréhension de leur intention de recherche.
  • Google Page Expérience : vise à améliorer l’expérience utilisateur en analysant les comportements de navigation sur les pages.

19 – Les Core Update

Les Core Update sont des mises à jour des algorithmes de classement de Google. Elles ont pour rôle d’améliorer la qualité des résultats et de l’expérience de recherche. Leur application peut avoir un impact important sur le positionnement des sites dans la SERP.

En favorisant la concurrence entre les sites, Google s’assure de la qualité de ses résultats. Parmi les critères pris en compte, on trouve :

  • la qualité du contenu,
  • la pertinence des articles,
  • l’autorité du site.

Les algorithmes évoluent régulièrement pour s’adapter aux changements de comportement des utilisateurs et pour prévenir des abus ou manipulations du système.

20 – Google Analytics

Dictionnaire SEO : Google Analytics - des graphiques affichés sur une tablette informatique

Analytics est un outil gratuit de Google™ qui donne toutes les informations sur le trafic d’un site. C’est un indicateur important qui apporte des précisions sur :

  1. Le persona du site (provenance géographique, matériel utilisé, etc.).
  2. Le comportement des utilisateurs (temps passé sur une page, le taux de conversion, le taux de rebond, etc.).

En collectant toutes les informations sur vos visiteurs, vous pourrez affiner votre stratégie afin de répondre au plus juste à leurs attentes.

Maintenant, vous connaissez 20 termes du dictionnaire SEO. Si vous vous sentez encore un peu dépassé par le jargon de l’optimisation de site, ne vous inquiétez pas ! Un rédacteur web peut vous aider à le décoder et à améliorer le référencement naturel de vos contenus.

Ne laissez pas la complexité du SEO vous arrêter dans votre quête de visibilité en ligne, et n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un professionnel.


Toutes les marques ou noms utilisés dans cet article sont déposés par leurs propriétaires respectifs.

Article rédigé par Hélène Honhon dans le cadre de sa formation en rédaction web

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Retour en haut